AfroQueens

Le festival Afropunk prenait ses quartiers à la Villette le week-end du 15 au 16 Juillet.

Ce mouvement artistique noir et militant, créé en 2005 par Matthew Morgan et James Spooner, promeut la culture noire dans le monde (Brooklyn, Johannesburg, Londres, Atlanta…) sous ses diverses déclinaisons : l’art, la musique, le cinéma, la mode, … ainsi que la fierté noire. Afropunk affiche et revendique aussi des valeurs inclusives comme l’antiracisme, l’anti-sexisme, l’anti-transphobie ou encore l’anti-homophobie, valeurs qui se reflétaient autant dans la programmation musicale, le village solidaire, que chez les participants.

Parisiens, Grenoblois, Américains (New York, Washington DC, Chicago, etc.), Suédois, Belges ou encore britanniques s’y sont donnés rendez-vous pour un week-end sous le signe de la culture afro qui n’était pas simplement une expérience visuelle et auditive, mais aussi olfactive grâce aux mafé, alloco (plat à base de banane plantain), riz au coco, samossas, ou encore accras servis par les food truck.

Diversité et fierté afro ont pris vie pendant ce festival qui a brassé un public large venant d’Europe mais aussi d’Outre-Atlantique, dont de nombreux Américains, Britanniques, Belges, Suédois et Français. Cependant, ce sont les femmes afro, leur beauté plurielle et leur hétérogénéité qui ont attirées mon œil. Découvrez-les, chaque jour jusqu’à la fin du mois d’août, dans cette série que j’ai intitulée « AfroQueens ».

afroqueens try2