About

Hey,

Je suis Anna Rabemanantsoa, journaliste rédactrice et reporter d’images basée à Paris (France).

Médias avec lesquels j’ai travaillé :  Arte, France TV, ABC News, Wild Touch Production, 13 Productions, Streetpress, Respect Mag, Up Magazine, Raje Radio…

Vous aimez mon travail? Contactez-moi. Les photographies présentées ne sont pas libres de droits, et ne sont pas destinées à être utilisées sans mon accord. Toute utilisation non autorisée est donc une contrefaçon.

Si vous voulez me proposer un projet ou une collaboration , n’hésitez pas à m’écrire via le formulaire de contact.

Vous pouvez également me trouver sur Instagram, Facebook & Twitter.

***********************************

Hi there,

I am Anna Rabemanantsoa, a journalist and reporter (photo and video) based in Paris, France.

Medias I’ve worked with : Arte, France TV, ABC News, Wild Touch Production, 13 Productions, Streetpress, Respect Mag, Up Magazine, Raje Radio…

You like my work? Contact me. The photos presented are not free of rights and are not intended to be used without my agreement. Any unauthorized use is therefore a forgery.

If you wish to work with me, please feel free to contact me via the contact form.

You can find me on Instagram, Facebook & Twitter

 

                                             ***********************************

« Cette heure, cet instant, cet endroit gravaient ensemble leur incomparable marque au cœur même de sa jeunesse, au moment et au zénith de son désir. La cité ne lui avait jamais semblé aussi belle que ce soir-là. Pour la première fois, il comprit que New York était par excellence, parmi les cités du monde, la cité de la nuit. Il s’était créé ici une beauté qui était stupéfiante et inégalable, une sorte de beauté moderne, inhérente à ce lieu et à cette époque et avec laquelle aucun autre lieu, aucune autre époque ne pouvaient rivaliser. Il se dit soudain que la beauté des autres cités de la nuit – (…) – avait partout une qualité particulière, un charme et un mystère, mais n’avait atteint nulle part un degré comparable à celui-ci. La cité flamboyait là sous son regard, dans le cadre de la nuit, et pour la première fois son regard la définissait comme il ne l’avait jamais fait.

C’était une cité cruelle mais aussi un lieu de beauté ; une cité sauvage et cependant, si pleine de tendresse; une catacombe âpre, rude et violente de pierre, d’acier, de roc troué, de tunnels, aux furieux éperons de lumière, une cité grondante du combat constant, perpétuel de ses hommes et de ses machines ; et pourtant une cité de pulsations si douces et si délicates, aussi riche de chaleur, de passion et d’amour que de haine. »

Thomas Clayton Wolfe (1900-1938), The Web and the Rock, 1939